TDA/H

Trouble Déficit de l’Attention avec ou sans Hyperactivité

Il existe deux formes de trouble de l’attention :

  1. L’un, le TDAH, est accompagné d’hyperactivité,

  2. l’autre, le TDA est sans hyperactivité

Le TDA/H touche environ 5% des enfants et des adolescents, et, en moindre mesure, des adultes.

L’hyperactivité semble toucher plus les garçons que les filles. Elle peut disparaître avec l’âge mais les déficits attentionnels et cognitifs persistent.

Les TDAH et TDA ont souvent un « dys » associé, des problèmes d’écriture. Mais ils sont souvent très imaginatifs.

Le TDAH

L’enfant a des difficultés en plusieurs domaines :

  1. L’inattention

  2. -L’enfant néglige de porter attention « aux détails » ou fait souvent des erreurs d’attention en classe, au travail ou au jeu.

  3. -Il a des difficultés à se maintenir  attentif au travail ou jeu

  4. -Il donne l’impression de ne pas écouter quand on lui parle

  5. -Il termine rarement un travail

  6. -Il a du mal à s’organiser dans son travail ou dans ses activités

  7. -Il évite de s’engager dans des activités qui demandent de la concentration, de l’attention (travail scolaire, lecture)

  8. -Il perd ses affaires scolaires ou d’activités

  9. -Il est facilement distrait par des stimuli extérieurs

  10. -Il est distrait et négligent dans les activités quotidiennes

  11. L’hyperactivité

  12. -L’enfant remue les pieds, les mains ou s’agite sur sa chaise

  13. -Il quitte son siège en classe ou en d’autres endroits où il devrait rester assis

  14. -Il court, il grimpe partout de manière inappropriée (l’ado ou l’adulte ont une incapacité à rester en place)

  15. -Il est incapable de jouer sans faire de bruit

  16. -Il semble constamment en mouvement

  17. -Il parle trop

  18. L’impulsivité

  19. -L’enfant répond  trop hâtivement avant même la fin de la question

  20. -Il a des difficultés à attendre son tour

  21. -Il interrompt les autres ou intervient dans les conversations ou les jeux

Des facteurs qui aggravent parfois la situation

  1. Difficultés scolaires jusqu’à l’échec scolaire

  2. 90% des enfants TDAH fournissent un rendement inférieur

  3. Problèmes de soin et d’écriture (illisible, phrases incomplètes, etc)

  4. Troubles du comportement

  5. Provocation et opposition

  6. Immaturité affective

  7. Plus de la moitié des enfants TDAH en souffrent (peu d’amis)

  8. Problèmes médicaux

  9. La grande fréquence des problèmes médicaux chez ces enfants est un phénomène surprenant : allergies, problèmes respiratoires, otites, rhumes, grippes (5 fois plus que les autres enfants)

  10. Problèmes de coordination et de motricité fine

  11. Problèmes de sommeil très fréquents

  12. hyperémotivité

Les causes 

Dans le centre de notre cerveau, les noyaux gris sont le siège du déclenchement des sensations du plaisir. Tous les moments de plaisir de notre vie correspondent à l’activation de ces zones. La dopamine est une molécule qui permet la transmission d’informations d’une cellule nerveuse à une autre dans le cerveau et joue donc un rôle crucial dans ce déclenchement de plaisir. Or, l’enfant hyperactif semble souffrir d’un manque de dopamine. Il choisit donc inconsciemment des sensations pour stimuler la fabrication de dopamine.  Concrètement, il recherche des sensations fortes (drogue, semer la zizanie, désobéir, provoquer…) qui font naturellement monter le taux d’adrénaline et de dopamine. Ensuite ils semblent plus calmes, sereins…

Le manque d’activation du cortex frontal serait à l’origine des signes suivants :

  1. Les réactions brutales, impulsives

  2. L’hyperémotivité (avec passage du rire aux larmes)

  3. L’impression de ne jamais écouter

LE TDA

Ces enfants ne présentent des difficultés que sur le plan de l’attention. Ils ont donc du mal à se concentrer (voir les symptômes de l’inattention dans le chapitre des TDAH).

Les TDAH sont majoritairement des garçons mais les TDA, appelés également « les lunatiques » sont équitablement des filles et des garçons.

Les enfants TDA souffrent également d’un ralentissement d’une ou plusieurs zones du cerveau mais dans le domaine de la « coordination de l’action ». Il s’agit d’une difficulté à secréter un neurotransmetteur appelé la « noradrénaline ». Il n’y a donc ni agitation, ni impulsivité. Par contre, ce manque de coordination entraîne des problèmes de lenteur et de concentration.

Chez ces enfants TDA, on observe généralement :

  1. Déficit de l’attention

  2. lenteur

  3. Problèmes de mémoire

  4. anxiété

  5. problèmes de motricité

  6. Difficultés à s’organiser
    Mais

  7. -dotés d’une imagination fertile

Tél : 03 87 79 19 19

Mes coordonnées